Retraites à 64 ans – C’est NON !

Le Gouvernement vient d’annoncer officiellement que les Français et Françaises devront désormais travailler jusqu’à 64 ans !

POUR LA CFDT, CELA A TOUJOURS ÉTÉ NON !

LA CFDT APPELLE À LA MOBILISATION POUR DIRE HAUT ET FORT : 64 ANS C’EST NON !

Avec cette Réforme des retraites, ce sont les travailleurs les plus modestes qui vont morfler.
A 62 ans, 25% des plus pauvres sont déjà morts, contre 6% des plus riches.

Le taux d’emploi moyen des 55-59 ans est de 72,5 % , il n’est plus qu’à 30,8 % chez les 60-64 !

Cette mesure est brutale et profondément injuste. Elle va contraindre des millions de personnes à travailler plus, sans gagner plus. Ce sont les salarié·es qui ont commencé à travailler tôt et/ou qui ont souvent des carrières modestes qui vont payer le prix de cette réforme. Pire, il n’y a pas de problème dramatique de financement de notre système de retraites qui justifie une telle mesure.

Concrètement, cela signifie :
– Né·es en 1961 > 3 mois de travail en + pour rien !
– Né·es entre 1962 et 67 > de 6 à 21 mois en + pour rien !
– Né·es en 1968 et plus > 2 ans de travail en + pour rien !

Je me renseigne sur la réforme !

Une image contenant texte

Description générée automatiquement 

MOBILISONS-NOUS AUSSI EN LIGNE ! JE SIGNE LA PETITION 

Suis-je bien payé ? Comment connaitre son positionnement salarial ?

​Pour les salariés SSG, SBS, SHRS, I2S

En exclusivité : notre outil CFDT pour le positionnement salarial a été actualisé avec les salaires de juillet 2022,

Comment connaître votre positionnement salarial ?

N’hésitez donc pas à demander (ou redemander) un entretien pour connaitre votre positionnement salarial !

Grâce à l’outil créé par la CFDT, je peux connaître mon positionnement salarial par rapport aux salaires moyens liés au coefficient de la branche, au genre, à la famille d’emploi, à la région. Je peux comparer mon ancienneté et mon âge à ceux des autres salariés. En cas de mutation à votre initiative, c’est aussi la solution pour se renseigner avant toute décision.

Les entreprises ont l’obligation de respecter la fameuse règle : « À travail égal, salaire égal » écrite dans le Code du travail à l’article L2271-1.

Si les RRH disposent des informations nécessaires pour savoir si vous êtes dans la moyenne, pour votre coefficient et votre genre, l’information n’est pas facilement accessible pour le salarié lambda.

Pourquoi laisser la direction, seule dépositaire de ces informations ?

Afin de connaitre votre positionnement salarial, il vous faudrait consulter divers documents puis en faire la synthèse :

  • La grille des minimas de la branche Bureaux d’Etudes,
  • Le rapport sur le bilan Social auprès du Comité Social et Economique concernant la situation économique et financière et politique sociale.

Cette approche rend de bons résultats mais est chronophage.

En compilant toutes ces données pour vous, la CFDT a créé un outil par société compilant toutes ces données pour vous éclairer de manière simple sur votre positionnement salarial ! 

Comment puis-je accéder à cet outil ?

Je contacte un représentant CFDT pour avoir un entretien : dscfdtsoprasteria@gmail.com

Nous avons également toujours besoin de bonnes volontés, et si la mission de représentant du personnel te tente, contacte-nous  !

 

Augmentations des salaires minima obtenue par la CFDT !

LA CFDT OBTIENT L’AUGMENTATION DES SALAIRES MINIMA !

Voter pour la CFDT aux élections d’entreprise lui donne du poids pour négocier dans l’entreprise, mais aussi dans notre branche des bureaux d’études. La CFDT, 1ère Organisation Syndicale de notre branche, a ainsi pu obtenir une augmentation des salaires minima de chaque classification de notre convention collective !

Le Journal Officiel ayant enfin été publié le 22 juillet, cet accord est applicable au 1er août 2022 !

Pour connaître les nouvelles grilles et le salaire minimum de votre classification : https://www.cfdt-soprasteria-i2s.com/2022/07/21/salaires-t3-2022-betic/

NB : La direction communique auprès de certains salariés qui sont au salaire minimum de leur classification en annonçant une augmentation par pure générosité de la direction, voire comme la réponse à l’inflation.

Étonnant, elle oublie de dire que la majeure partie voire la totalité de l’augmentation est due à cet accord de branche, qui impose donc ces salaires minima dans toutes les sociétés du secteur ! 

 

 
 

SALAIRE : Où en êtes-vous ?

Comment connaître son positionnement salarial ?

Grâce à l’outil créé par la CFDT Sopra Steria, je peux connaître mon positionnement salarial par rapport aux salaires moyens liés au coefficient Syntec, au genre, à la famille d’emploi, à la région.

Les entreprises ont l’obligation de respecter la fameuse règle : « A travail égal, salaire égal » écrite dans le Code du travail à l’article L2271-1.

Si les RRH disposent des informations nécessaires pour savoir si vous êtes dans la moyenne, pour votre coefficient et votre genre, l’information n’est pas facilement accessible pour le salarié lambda. Pourquoi laisser la direction, seule dépositaire de ces informations ?

Afin de connaître son positionnement salarial, il faut consulter divers documents puis en faire la synthèse :

  • La grille des minima SYNTEC.
  • Le rapport sur le bilan Social auprès du Comité Social et Economique concernant la situation économique et financière et politique sociale.

Cette approche rend de bons résultats mais est chronophage.

La CFDT a créé un outil compilant toutes ces données pour vous les présenter de manière simple et ainsi disposer d’une information supplémentaire sur votre positionnement salarial.

 Comment puis-je accéder à cet outil ? Je contacte un représentant CFDT en indiquant mes disponibilités pour l’entretien (prévoir 1h) : dscfdtsoprasteria@gmail.com

Nous aurons besoin des informations de ta fiche de paie de décembre 2020 (statut Cadre ou Etam, coefficient Syntec, âge, salaire brut mensuel, temps de travail …) et également, si tu as une part variable, ta fiche de paie de février 2020.

Le + CFDT : liens vers les classifications des Etam et Cadres :

Prolonger le volontariat!

La CFDT a écrit lundi à la Présidence et Direction Générale du groupe pour demander le maintien du volontariat pour tout retour sur site au-delà du vendredi 21 janvier.

De plus, elle demande également l’application de ce principe pour tous les salariés, car certains salariés notamment en clientèle doivent se battre pour le faire appliquer.

Ci-joint le courrier envoyé !

Télécharger (PDF, 519KB)

 

 

Continuer la lecture