Télétravail : Que se passera-t-il après le 30 septembre?

Le 30 septembre : fin du télétravail exceptionnel et fin de la présence sur site sur volontariat ? Retour pour tous sur site ?

Vous y croyez ?!

 Comment ferait la direction alors qu’elle a fait des économies partout et qu’elle n’a plus de bureaux pour tous les salariés ?!

  • ·         À Paris, Manhattan n’a plus que 3 étages disponibles sur 10, et aucun nouveau local pour accueillir les salariés…
  • ·         À Montpellier, un site entier a été fermé, sans remplacement.
  • ·         À Rennes, un bâtiment a été rendu au propriétaire, sans place ailleurs pour les bureaux supprimés
  • ·         Etc.

De nouveaux bâtiments sont, au mieux, prévus pour le printemps 2022, mais en attendant ?

La location d’un poste de coworking c’est 625 € par poste et par mois et l’indemnité télétravail est de 20 € par mois… 
Il n’y aurait pas un problème ?
Cherchez l’erreur… et certains se gargarisent d’avoir obtenu 20€…

« On n’est pas prêts » !

Toujours pas d’outil pour demander le TTV régulier, et une grande prudence des salariés qui hésitent à demander tout de suite et à essuyer les plâtres de cet accord. On les comprend quand on en voit les failles énormes ! 

Sans oublier la situation sanitaire, … Et les salariés vulnérables? Et les salariés habitants avec des personnes vulnérables? Et les fermetures de classes des enfants? Rien n’est prévu..

Il est pour nous matériellement impossible d’arrêter le TTV exceptionnel au 30 septembre comme annoncé ! La direction n’aura pas le choix que de continuer ce mode de travail, au grand plaisir de la plupart des salariés.

Vous avez fait une demande de télétravail régulier ? Contactez-nous pour nous raconter !

 

 

 

 

 

Congés payés : ne vous faites pas “blouser” !

Attention la pose des congés payés reste à votre main ! 
Les préconisations que vous recevez de vos managers ne sont que des « recommandations ».

Vous ne pouvez pas vous voir imposer de “règles” comme par exemple de poser plus de 20 jours de congés par été, ou de ne conserver un solde de seulement 6 jours au 1er janvier…
Les congés payés n’ont pas été créés pour réguler l’activité de l’entreprise mais pour permettre aux salariés de se reposer et d’avoir une vie privée.
Cette année encore, les élus CFDT CSE ont remonté des cas inacceptables et illégaux :
–          Manager posant des RTT salarié à un salarié
–          Manager imposant des congés payés aux salariés
–          Manager imposant des RTT hiérarchique sans respecter le délai de 7 jours ouvrés
–          etc…

Aussi, la loi impose l’octroi d’une à deux journées de congé supplémentaires de fractionnement dans les cas suivants :

–           si un salarié peut prendre une semaine entre le 01 novembre et le 30 avril sur les 4 semaines de congé principal (20j : 5ème semaine exclue) il a droit à 2 jrs supplémentaires
–          si un salarié peut prendre 3 à 5 jrs ouvrables entre le 01 novembre et le 30 avril sur les 4 semaines de congé principal (20j : 5ème semaine exclue), il a droit à 1 jour supplémentaire.

Un rappel au cours des congés donne également droit à 2 jours de CP supplémentaires qui viennent s’ajouter à la récupération des jours annulés et au remboursement des frais afférents (article 24 de la convention collective des bureaux d’études).

ÉGALITÉ FEMMES HOMMES : LA CFDT SALUE L’ALLONGEMENT DU CONGÉ PATERNITÉ

Revendication historique de la CFDT, l’allongement du congé de paternité porté à 28 jours pour toutes les formes de parentalité est une avancée sociale majeure.

Si la CFDT préconise à terme un congé de deux mois, tout comme le rapport des « 1000 premiers jours de l’enfant », elle salue l’étape franchie aujourd’hui. L’enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes passe par une meilleure répartition des tâches, une meilleure coparentalité, et une reconnaissance dans la société comme dans les entreprises de la responsabilité et l’engagement des pères.

Selon le rapport Igas sur le congé paternité, en 2016 le taux de recours global était de 67% mais de 80% pour les pères en CDI, 88% pour les fonctionnaires, 48% pour les CDD. Comme le montrent ces chiffres, trop de freins demeurent, notamment pour les pères dans les emplois précaires.

Rendre automatique pour tous la moitié de ce congé à la naissance de l’enfant est une mesure de justice, et doit permettre à chaque couple de construire ensemble un équilibre dans l’accueil de l’enfant et l’articulation entre vie familiale et vie professionnelle. Tous, parents comme entreprises, nous avons à y gagner.

L’Essentiel du CSE SSG de mars 2021

Et voici l’Essentiel de la réunion du Comité Social et économique de SSG de fin mars 2021, le CR des points importants, par vos élus CFDT.

Au menu ce mois-ci :

  • Augmentations et promotions 2021
  • L’immobilier : Sites SSG : révolution partout en cachette : fermeture, sites plus petits, déménagements sans considération pour les temps de trajet, et aucune information-consultation des élus !
  • Près de 2000 jours de congés perdus par les salariés en 2020, pas perdus pour tout le monde…
  • Index égalité pro
  • Stratégie Conseil et Intégration,
  • Stratégie BU Immobilier
  • Travail du dimanche
  • Astreinte du 1er mai
  • Bilan des référents harcèlements SSG : circulez, il n’y a rien à voir
  • les «  promesses » de la direction n’engagent que ceux qui y croient…

Bonne lecture !

Télécharger (PDF, Inconnu)